StarCraft® II

Nouveau dans StarCraft II ? Jouer gratuitement
La page que vous consultez n’est pas encore disponible sur le nouveau site de StarCraft II, mais reste accessible sur le site Classique ci-dessous !

Rétrospective sur la bêta de StarCraft II

Rétrospective sur la bêta de StarCraft II

À la fin de la bêta de StarCraft II: Wings of Liberty, nous avons passé un moment avec Dustin Browder, responsable de la conception. Il nous en a dit plus au sujet de l’équilibrage et des principes de conception des combats en multijoueur très complexes de StarCraft II. Nous lèverons le voile également sur l’évolution de l’intense mécanique de jeu de StarCraft II.

Blizzard Insider :StarCraft II inaugure beaucoup de nouvelles unités et capacités s’appuyant sur la mécanique de jeu du premier StarCraft. Pouvez-vous nous raconter comment vous les avez imaginées et comment elles ont évolué au cours de la bêta ?

Dustin Browder :Nous cherchons en permanence à rendre toujours plus unique le style de jeu des trois races de StarCraft II. Pour les Zergs, nous avons eu pour ligne directrice l’idée de les rendre plus biologiques et mauvais, comme s’ils cherchaient à se glisser sous votre peau. À l’époque, nous avions imaginé une capacité qui « étourdissait » les bâtiments ennemis avec une sorte de bave. Par conséquent, à chaque fois que vous affrontiez des Zergs, un liquide suintant s’échappait de vos bâtiments. Cette capacité est passée d’une unité à l’autre au cours de la bêta, pendant que nous travaillions sur d’autres capacités pour les Zergs, qui rendaient l’adversaire plus vulnérable aux attaques. La maladie, l’infestation et les répugnantes attaques biologiques sont au cœur de l’arsenal zerg.

Insider : Comment certaines unités classiques, comme le zélote ou le char de siège, ont-elles évolué dans cette suite ?

Dustin :Beaucoup des unités classiques du premier StarCraft ont été mises à jour, afin de faciliter leur survie sur les champs de bataille de StarCraft II. Par exemple, le zélote dispose désormais de la capacité Charge, qui lui permet d’arriver rapidement au contact avec son adversaire. C’est vital lorsque vous poursuivez un ennemi qui se déplace rapidement. Les cuirassés disposent des mêmes capacités que dans le premier StarCraft, mais ils peuvent utiliser deux types de canons à plasma. Le premier est mortel pour les unités aériennes de l’ennemi, le second permet quant à lui d’atomiser les unités terrestres. Ce dernier est d’ailleurs le plus puissant des deux, ce qui permet au cuirassé de terroriser les ennemis qui s’appuieraient un peu trop sur les unités terrestres.

Insider :Pouvez-vous nous parler de nouvelles unités ou capacités que vous avez écartées au cours du développement ?

Dustin :Nous avons à un moment ajouté une nouvelle capacité pour l’infestateur, qui s’appelait Frénésie. Cette capacité permettait à l’unité Zerg ciblée de se déplacer et d’attaquer plus rapidement, tout en ignorant les effets d’étourdissement, de ralentissement et de contrôle d’esprit. Cependant, au cours de nos tests, nous avons constaté que cette capacité était surtout utile aux ultralisks. Nous avons donc décidé de la leur donner. Nous cherchons avant tout à éliminer les contraintes inutiles qui complexifient le jeu sans rien apporter, car l’action doit être intense dans StarCraft II.

Insider :Comment êtes-vous parvenus à établir l’équilibre du jeu, en prenant en compte les trois armées et leur grand nombre d’unités, mais aussi toutes les stratégies utilisées par les joueurs (micro contre macro et défense contre attaque rapide) ? Quelles techniques avez-vous utilisées dans l’équipe de développement pour obtenir un tel équilibrage ?

 

Dustin :Nous avons une équipe entièrement dédiée à l’équilibrage. Ils passent leur temps à jouer pour traquer ce type de problème. Au début, nous appuyions sur des tableurs pour nous aider avec tous ces chiffres. Puis nous avons commencé à tester en jeu, recueilli les impressions des joueurs professionnels, regardé des vidéos de matchs et lu les remarques de la communauté. Nous avons également accès à de nombreuses statistiques recueillies sur Battle.net, ce qui nous permet de savoir quelle unité est utilisée, quel race gagne et sur quelle carte ces victoires sont obtenues.

Insider :Quelles stratégies intéressantes avez-vu évoluer en multijoueur au cours de la bêta ?

Dustin :Nous avons été très surpris par toutes ces stratégies incroyables  d’attaque éclair, au début de la bêta. Nous avons équilibré la plupart d’entre elles, mais nous avons conservé les stratégies qu’il est possible de contrer. Nous avons également été étonnés de découvrir une stratégie des Zergs pour laquelle le joueur ne construisait que des aiguillons rampants avant de rechercher directement les mutalisks, pour ensuite se ruer sur un joueur Protoss désemparé.  Les joueurs ont développé des stratégies complètement folles au cours des tournois. Je me souviens avoir regardé un match au cours duquel toutes les unités terranes ont été utilisées, accompagnées de plusieurs attaques nucléaires.

Insider :Souhaitez-vous dire quelque chose avec les testeurs de la bêta ou à ceux qui ont attendu la sortie de StarCraft II avec impatience ?

Dustin :L’équipe de développement aimerait étendre ses remerciements à tous les joueurs qui ont testé la bêta et joué avec ou contre nous lors de ces derniers mois. Votre contribution au jeu a vraiment été décisive et, honnêtement, nous n’aurions pas pu y arriver sans vous. Vos efforts, votre passion et votre dévouement a fait de StarCraft II un jeu encore meilleur qu’avant. Merci à tous !

 

Pour en savoir plus sur StarCraft II: Wings of Liberty, vous pouvez consulter :

Laprésentation du mode campagne

Laconception des cartes en multijoueur

La présentation de Battle.net

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.