StarCraft® II

Nouveau dans StarCraft II ? Jouer gratuitement
La page que vous consultez n’est pas encore disponible sur le nouveau site de StarCraft II, mais reste accessible sur le site Classique ci-dessous !

Au commencement…

La grande trahison

Mengsk s’attaqua ensuite à Tarsonis, la capitale de la Confédération. À la grande horreur de Kerrigan, il fit placer des émetteurs psi sur la planète pourtant encore non contaminée et très densément peuplée. Alors que les Zergs fondaient sur Tarsonis, Raynor commença à se poser des questions sur la santé mentale de Mengsk : aucun acte ne semblait être trop extrême pour lui s’il lui permettait de réaliser ses ambitions.

Cette fois, le commandant de la flotte protoss, l’exécuteur Tassadar, déploya des troupes terrestres pour tenter de sauver la planète. Mengsk ordonna à Kerrigan de vaincre les Protoss. Malgré ses réticences, elle obéit et fit en sorte que Tarsonis tombe aux griffes de l’Essaim zerg.

Encerclée par les Zergs, Kerrigan demanda à être évacuée. Mengsk commit alors une trahison révoltante : il l’abandonna, avec ses troupes, à son horrible destin. Furieux, Raynor se précipita sur Tarsonis pour tenter de sauver sa partenaire, mais il arriva trop tard.

Le Dominion et la Reine des Lames

Après la destruction de Tarsonis et l’effondrement de la Confédération, la plupart des rescapés terrans ne tardèrent pas à jurer allégeance aux Fils de Korhal, désormais la principale force militaire de résistance aux envahisseurs. Les planètes les appelaient à l’aide les unes après les autres, et Mengsk annonça qu’un nouveau gouvernement était indispensable pour la protection de toutes ces planètes : le Dominion terran. Il promit la victoire contre les Zergs et se proclama empereur du Dominion

Pendant ce temps, Jim Raynor luttait pour accepter la perte de Sarah Kerrigan, car il venait de se rendre compte qu’il était amoureux d’elle. Hanté par sa mort et par de nombreux autres démons de son passé, il s’empara du vaisseau amiral de Mengsk, l’Hypérion, et décida de faire justice au nom de Kerrigan.

Ce que Raynor ne pouvait pas savoir, c’est que Sarah Kerrigan n’était pas morte.

Le Maître-esprit, conscience suprême régnant sur les Zergs, l’avait contaminée et transformée, grâce au virus hyper-évolutif zerg. Le résultat fut une mutation qui décupla sa force physique et lui conféra des capacités psioniques d’une puissance incalculable. Elle revint sous la forme de la Reine des Lames, fidèle serviteur du Maître-esprit, débarrassée de toute moralité ou scrupule humains, et implacablement dévouée à la survie de l’Essaim.

Mais le Maître-esprit venait d’essuyer un terrible revers : Zeratul, chef des membres exilés des Protoss, les Templiers noirs, avait abattu un de ses cérébrats. La couvée zerg qu’il dirigeait échappa alors à tout contrôle et se retourna contre le reste de l’Essaim, qui fut forcé de l’exterminer.

Tout n’était cependant pas perdu pour les Zergs. Quand Zeratul avait tué le cérébrat, il s’était brièvement retrouvé en contact télépathique avec le Maître-esprit. Ce dernier en avait profité pour découvrir l’emplacement du monde natal des Protoss, Aïur. Les Zergs l’attaquèrent et, malgré une vaillante résistance protoss, réussirent à y implanter une tête de pont. Le Maître-esprit se fixa sur la planète.

Tassadar joignit ses forces à celles de Jim Raynor et rallia les Protoss affaiblis pour un ultime affrontement contre leurs ennemis. Mais les Protoss ne parvinrent qu’à fragiliser les Zergs, tout en essuyant de lourdes pertes de leur côté. Tassadar tenta alors un coup désespéré : il concentra les énergies des Protoss d’Aïur et celles des Templiers noirs dans son vaisseau, le Gantrithor, qu’il lança sur une trajectoire d’impact avec le monstrueux Maître-esprit.

Ce courageux sacrifice entraîna une explosion qui tua le Maître-esprit et plongea ses troupes présentes sur Aïur dans la plus totale confusion. Les Protoss n’avaient cependant que peu de raisons de se réjouir, car leur monde était en ruines. De plus, l’Essaim lui-même n’était pas vaincu : loin de là, sur la planète Char, Kerrigan ressentit la mort du Maître-esprit et comprit enfin quel était le vrai sens de sa création. Le règne de la Reine des Lames allait commencer.