L’heure de frapper le Fléau au cœur approche.

Tandis que les nuages obscurcissent le ciel d’Azeroth, les héros se rassemblent sous les bannières usées par la guerre et se préparent à l’orage qui s’annonce. Mais, même dans la tempête la plus noire, les éclairs argentés déchirent l’obscurité. Ainsi, c’est l’espoir qui mène les hommes et les femmes de l’Aube d’argent : l’espoir que la Lumière les verra braver ces temps difficiles, l’espoir que le bien triomphera du mal, l’espoir qu’un héros béni par la Lumière se lèvera et mettra un terme au règne maléfique du roi-liche.