Q&R avec Geoff Goodman : Gameplay de Brigitte – 20 mars

Archives Blizzard
Question n°1 :
Avec l’arrivée de Brigitte, Ana semble encore moins utile qu’avant. Que pensez-vous modifier pour l’améliorer sans la rendre surpuissante ? Allez-vous faire en sorte que toutes ses capacités atteignent instantanément leur cible ? Ou bien augmenter légèrement les dégâts des tirs à la lunette ?

Réponse n°1 :
Nous avons réfléchi à plusieurs solutions possibles pour Ana, mais nous n’avons encore pris aucune décision. Je ne pense pas qu’elle soit si inutile que ça : elle possède certains outils que n’ont pas les autres soigneurs. Actuellement, elle souffre simplement de la méta Dive, à laquelle elle ne s’intègre pas très bien.
Question n°2 :
Dans quelle mesure Brigitte a-t-elle été conçue pour modifier le méta-jeu ? La communauté a en grande partie déterminé qu’elle était anti-Dive, mais j’aimerais savoir en quoi les développeurs voulaient qu’elle impacte le jeu. Pourquoi pensez-vous qu’elle est capable d’y parvenir ?

Réponse n°2 :
Pour commencer, Brigitte est le premier hybride tank / soutien d’Overwatch. Ce seul fait explique sa capacité à générer de toutes nouvelles compositions ou d’en contrer d’autres.

Ensuite, de manière plus spécifique, c’est un personnage très difficile à atteindre et à tuer rapidement. Son bouclier et ses nombreux points de vie et d’armure la rendent très résistante, mais elle peut aussi utiliser Charge de bouclier pour repousser, voire tuer tout ennemi qui s’approcherait d’un peu trop près. Les joueurs se sont déjà rendu compte de son potentiel face à des personnages comme Tracer, par exemple.

Je ne suis pas certain qu’elle puisse renverser à elle seule la méta Dive, mais il est certain que son arrivée risque de changer la donne !
Question n°3 :
En ce qui concerne l’équilibrage, à quels personnages ne voulez-vous pas toucher tant que Brigitte n’est pas considérée comme étant suffisamment équilibrée et bien intégrée au méta-jeu ?

Réponse n°3 :
Nous essayons de toujours garder une longueur d’avance sur le méta-jeu et de prédire les changements susceptibles de se produire. Dans le cas présent, nous pensons voir se profiler une méta Tank puissante, surtout depuis l’arrivée de Moira qui permet de soigner plusieurs personnages de ce type de façon particulièrement efficace.

On a déjà vu une telle méta par le passé, et elle pouvait parfois être encore plus frustrante que la méta Dive. C’est pourquoi, pour répondre à votre question, mieux vaut éviter d’améliorer des héros tels que Chopper, Zarya, ou même Ana tant que nous n’aurons pas une meilleure appréciation de l’évolution du méta-jeu.

En fait, nous allons même tenter de donner un coup de pouce à Faucheur et à Mei dans une mise à jour destinée à la RPT (prévue pour cette semaine, en principe). Ils en ont bien besoin et pourraient jouer un rôle important si cette méta devait voir le jour.
Question n°4 :
J’ai 23 ans, comme Brigitte. Geoff Goodman, vous pensez que j’ai une chance ?

Réponse n°4 :
Il faut toujours y croire ! J’espère juste que vous n’êtes pas allergique aux chats…
Question n°5 :
À haut niveau, pensez-vous que Brigitte servira plus de soutien ou de tank secondaire ?

Réponse n°5 :
Nous ne sommes sûrs de rien, et c’est ce qui est passionnant, selon moi ! Nous l’avons conçue comme un personnage de soutien, mais elle est assez polyvalente pour servir au moins de soutien secondaire. Elle pourrait peut-être se trouver au sein d’une composition de style Reinhardt / Brigitte / Faucheur / McCree / Lucio / Zenyatta. Nous sommes impatients de voir ce qu’en feront les joueurs.
Question n°6 :
À quel stade du développement de Moira la conception de Brigitte a-t-elle débuté ? À moins que vous n’en ayez eu l’idée qu’après ? Qu’est-ce qui vous a inspiré ? Avez-vous toujours souhaité concevoir un personnage de type paladin ?

Réponse n°6 :
Nous avons conçu les prototypes de Moira et de Brigitte presque en même temps, à vrai dire. À un moment, nous nous sommes dit que le jeu avait un besoin urgent de nouveaux soigneurs, nous avons donc testé plusieurs prototypes et mécaniques. C’est d’ailleurs Brigitte (surnommée « la pala » en interne) qui possédait au départ la capacité Orbe biotique de Moira (dotée seulement de l’effet de soin). Notre idée de base pour Brigitte consistait à voir si nous pouvions créer un soigneur doté seulement de capacités à longs temps de recharge, et c’est de là qu’est née l’idée d’une sphère de soins rebondissante.

Finalement, nous nous sommes concentrés sur l’aspect « hybride tank », ce qui a mené à la création de sa capacité passive Inspiration et de sa capacité ultime d’armure. Nous ne savions pas encore si ce concept reviendrait à Brigitte ou à un nouveau personnage, mais en avançant, nous avons réalisé que le tout s’intégrait parfaitement.
Question n°7 :
Jeff a dit un jour que les personnages naissaient de deux manières différentes : soit ils sont conçus à partir de l’histoire du jeu et vous trouvez ensuite des capacités qui leur conviennent (soldats), soit vous avez déjà des mécaniques en tête et vous les appliquez à un personnage existant. Quel procédé avez-vous adopté pour Brigitte ?

Réponse n°7 :
Tous les héros sont différents, mais pour ce qui est de Brigitte, il s’agit au départ d’une mécanique que nous souhaitions inclure au jeu. Nous n’étions d’ailleurs même pas certains de l’appliquer à Brigitte ou à un autre personnage, mais dès que nous avons commencé à l’essayer et à perfectionner ses capacités, nous nous sommes rendu compte que tout fonctionnait à merveille.
Question n°8 :
Aimez-vous concevoir des héros de mêlée, ou sont-ils plus difficiles à équilibrer ?

Réponse n°8 :
Pour faire court : oui, et oui !

Reinhardt est l’un des premiers héros que nous ayons conçus, et il a quasiment fonctionné tout de suite. Avec du recul, je pense que c’est dû à son bouclier, car il lui permet de ne pas se cantonner aux attaques de mêlée.

Au départ, Genji devait être notre deuxième héros de mêlée et n’être armé que de son épée. Nous avons eu toutes les peines du monde à le faire fonctionner de cette manière, c’est pourquoi nous avons fini par lui donner des shurikens et à confiner l’aspect mêlée à sa capacité ultime.
Question n°9 :
En quoi Brigitte affectera-t-elle la conception des prochains héros de soutien ? Étant donné qu’il s’agit d’un hybride soutien / tank, verra-t-on davantage de héros de ce genre à l’avenir ?

Réponse n°9 :
Je dirais que notre but est de garantir autant de diversité que possible, et ce à travers tous les aspects du jeu. Nous ne tenons pas à nous limiter à des soutiens hybrides, d’autant que certains joueurs préfèrent se concentrer sur un rôle en particulier. Et puis, c’est le fait d’avoir plusieurs options différentes qui rend parfois les compositions bien plus intéressantes.

Mais n’hésitez pas à nous faire part de ce qui vous intéresse ! Nous sommes toujours à votre écoute, et nous essayons d’agir en fonction de vos attentes.
Question n°10 :
Pourquoi avoir permis à Brigitte d’infliger aussi peu de dégâts alors qu’elle est censée être en première ligne et attaquer aussi souvent que possible ? Est-ce pour la rendre moins dangereuse et la faire rentrer dans la case « Soutien », ou bien pour maximiser son potentiel de soin en lui permettant d’attaquer une même cible plus de fois ?

Et d’un autre côté, pourquoi les soins de sa capacité passive sont-ils aussi faibles et ne peuvent-ils pas se cumuler ? Certes, elle a un Module d’armure, mais ce n’est pas très viable pour l’équipe sur le long terme. Est-ce parce que vous trouvez qu’il y a assez de soigneurs pour l’instant, ou y a-t-il une raison plus complexe ?

Réponse n°10 :
Son taux de dégâts de mêlée de base est dû au fait qu’elle ne peut pas tout faire. Étant déjà un hybride soigneur / tank, elle ne peut pas non plus infliger des tonnes de dégâts. Ceci étant dit, elle peut quand même, de temps à autre, infliger des dégâts considérables en peu de temps grâce son combo Charge de bouclier / Fléau.

Pour ce qui est de ses soins passifs, il s’agit d’un élément difficile à équilibrer. Au départ, sa capacité passive se déclenchait tous les trois coups en mêlée et n’avait pas de temps de recharge (mais ne s’accumulait pas pour autant). Ce qui signifiait que si vous frappiez un tas d’ennemis à la fois, il s’activait à répétition.

Le problème (qui concernait également le cumul des soins), c’est que cela poussait à ne jamais cesser les attaques de mêlée pour donner le meilleur du personnage, ce qui ne laissait plus vraiment l’occasion de protéger ses alliés ni de repousser réellement les ennemis. En l’état actuel des choses, infliger des dégâts de mêlée de temps en temps et toucher les cibles avec votre fouet permet de conférer un maximum de soins. Et si le montant de soins passifs s’avère trop faible, nous aurons toujours la possibilité de l’augmenter.
Question n°11 :
Où est le chat au jetpack ?

Réponse n°11 :
Je crois que la bonne question serait : « Où est-ce qu’il n’est pas ? » Il a un jetpack, après tout.
Question n°12 :
Lors de la conception d’un nouveau héros, privilégiez-vous le fait de le rendre amusant à jouer, ou bien amusant à affronter ?

Réponse n°12 :
Nous pensons constamment à ces deux aspects lors du développement de nouveaux héros. Ceci étant dit, nous commençons généralement par les rendre amusants à jouer, puis nous réétudions le résultat afin de nous assurer qu’ils soient aussi amusants à affronter. Ce dernier aspect est très souvent dû au fait que nous nous assurions que chaque héros puisse être contré de plusieurs manières différentes. Brigitte, en tant qu’adversaire, peut être source de frustration lorsqu’elle vous charge constamment, mais n’a en réalité qu’une portée très limitée et ne résiste pas longtemps à des héros comme Pharah.
Question n°13 :
Pourquoi ajouter des mécaniques telles que le fléau étourdissant de Brigitte, ou les effets de gel, sommeil, le Choc sismique ou encore la Grenade flash de McCree, alors que d’autres développeurs de jeux vidéo ont affirmé être contre le fait de priver les joueurs du contrôle de leur personnage ? Elles sont d’ailleurs rarement présentes dans les jeux de tir.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce que votre équipe pense de ces mécaniques ? Qu’apportent-elles au jeu selon vous ?

Réponse n°13 :
Les effets de contrôle de foule sont toujours un peu sujets à controverse, même ici en interne. Dans l’ensemble, je dirais qu’ils rendent le jeu plus sain, d’autant qu’ils nous permettent d’y inclure des héros comme Tracer, par exemple, très sensible aux étourdissements.

Mais soyez assurés qu’à chaque fois que nous travaillons sur un héros possédant une telle capacité, nous faisons extrêmement attention à ce que le jeu ne dégénère pas en une foire aux effets de contrôle.
Question n°14 :
Beaucoup de joueurs professionnels pensent que Brigitte ne changera pas le méta-jeu car ses soins ne sont pas assez fiables à leur niveau, et que la méta Dive ne disparaîtra jamais car les cartes favorisent généralement les hauteurs. Qu’en dites-vous ?

Réponse n°14 :
Pour être honnête, c’est très difficile à dire pour l’instant. Nous avons reçu de nombreux commentaires très variés de la part de joueurs de tous niveaux concernant sa puissance. Quant aux cartes du jeu, nous nous sommes récemment beaucoup penchés sur leur conception, et il est clair que certaines favorisent le « dive ». Sans vouloir annihiler cette méta, nous aimerions comme vous voir plus de diversité dans les parties en général.
Question n°15 :
On peut voir que vous délaissez le système de soutien « pour les coéquipiers » en faveur d’un style « libre et indépendant ». En d’autres mots, vous passez d’un concept de soutien passif à un concept actif.

Est-ce en réponse aux critiques des joueurs qui n’apprécient pas les mécaniques d’Ange ou qui aiment jouer soigneur mais trouvaient les héros associés bien trop dépendants de leurs coéquipiers (c’est-à-dire que les soigneurs devaient être « au service » du reste de l’équipe) ?

Votre conception du rôle de soutien et de sa place dans un jeu de tir en vue subjective tel qu’Overwatch a-t-elle changé ? Dans quelle mesure ? Qu’avez-vous conservé ?

Et si oui, ce changement de direction affectera-t-il les prochains héros de soutien ? Moira peut se battre toute seule et s’occuper des adversaires qui tenteraient d’attaquer l’équipe de flanc tandis que Brigitte peut ouvrir la voie pour son équipe. Elles n’ont pas été conçues pour rester en arrière et améliorer les dégâts de leurs coéquipiers tout en les regardant faire tout le travail !

Pour moi, Moira et Brigitte sont vraiment réussies. Continuez dans cette voie !

Réponse n°15 :
Je dirais que notre but est simplement de garantir un maximum de diversité pour tous les rôles. Si Moira et Brigitte sont toutes deux des soigneuses hybrides, tous les prochains héros ne seront pas pour autant des hybrides eux aussi. La plupart des joueurs préfèrent se perfectionner dans un rôle très précis plutôt que d’en étudier plusieurs à la fois, et nous tenons à ce qu’ils puissent le faire.
Question n°16 :
Avez-vous des interactions / bugs amusants ou intéressants survenus lors du développement à nous raconter ?

Réponse n°16 :
Tous les héros subissent de nombreuses modifications lors de leur développement ! Nous disposons d’outils de travail fantastiques. Par conséquent, la plupart du temps, nous préférons programmer et essayer différentes options au lieu de discuter de ce qui pourrait être amusant ou non.

Par exemple, la capacité ultime de Brigitte était au départ un peu « fourre-tout », elle permettait tout ce qui suit à la fois :
  • Elle lui conférait énormément d’armure (150 points, je crois)
  • Régénération d’armure pour tout le monde
  • Bonus de vitesse
  • Elle changeait son bouclier en métal, ce qui le rendait indestructible
  • Si elle vous chargeait avec ce bouclier, elle vous renversait comme le fait Reinhardt avec sa capacité ultime au lieu de vous étourdir.

Bien sûr, c’était assez fou, mais cela nous a permis de repérer les éléments qui intéressaient le plus les joueurs. Nous avons finalement décidé de l’épurer pour ne conserver que le plus important. Et puis, ce renversement était vraiment trop puissant.
Question n°17 :
Quels aspects de Brigitte surveillez-vous le plus ? Quels ajustements potentiels avez-vous déjà en tête pour corriger des problèmes qui pourraient selon vous apparaître ?

Réponse n°17 :
C’est une très bonne question. Forcément, lorsque nous ajoutons un héros, nous l’avons déjà testé plus que quiconque, nous avons donc généralement une idée des éléments à « surveiller ».

Dans le cas de Brigitte, nous gardons un œil sur plusieurs choses :
  • Son bonus de points de vie maximum est-il trop important ? Est-ce qu’un combo Torbjörn / Brigitte / Symmetra pourrait conférer tant de PV à Tracer qu’elle en deviendrait presque invincible ?
  • Sa capacité ultime est-elle trop puissante ? Le fait que la moitié de son bonus ne disparaisse pas, couplé à l’importance de l’armure en jeu pourrait bien nuire à l’équilibrage des parties.
  • Nous surveillerons également son combo basé sur l’étourdissement. Même si elle n’inflige dans l’ensemble que peu de dégâts, son enchaînement Charge de bouclier -> attaque de mêlée -> Fléau cinglant peut être dévastateur sans lui faire prendre trop de risques, puisque son adversaire doit d’abord s’éloigner avant de pouvoir riposter.

Il s’agit surtout d’une liste d’éléments qui pourraient éventuellement être surpuissants, mais nous surveillons également d’autres points : sa capacité passive Inspiration, par exemple, qui doit vous sembler aussi utile que puissante, ou encore sa capacité ultime, qui doit s’avérer efficace en situation de combat, et pas seulement en dehors pour conférer un bonus d’armure persistant aux alliés.
Fin de la session questions-réponses :
Merci pour vos questions, il est temps pour nous d’y aller !

La bonne nouvelle, c’est que Brigitte arrive en jeu au moment où nous parlons, vous devriez donc pouvoir la jouer sans plus attendre !

Comme toujours, n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions !

Rejoignez la discussion

Retour au forum