Umoya Ithemba recrute (Famille JCE à ambiance JDR)

La Croisade / Culte / Conseil des Ombres
Des défis neufs approchent mais notre âme est ancienne.

Nous ne craignons pas ce qui se trouve devant nous, car nous sommes ensemble
et que nos onze années d'existence nous ont fait résisté à toutes les tempêtes.

Nous sommes les enfants du Vent et comme lui, sommes insaisissables.

Alors si tu penses avoir le cœur d'un Umoyen, rejoins-nous !

Contacte télépathiquement : Chakazulu, Cassiopeia, Tahal, Fundin, Malshor, Tanablink... ou tout membre qui porte les couleurs de l'arbre d'or.

Tu peux aussi nous retrouver sur notre "Grand Livre" (http://umoya-ithemba.xooit.com)

Que le Vent te garde et t'amène à nous.
De plus en plus de nouvelles brises nous prêtent serment en ce moment où les destins se mêlent, à mesure que le souffle de l'espoir se fait bourrasque.

Et toi, que feras-tu ?

Resteras-tu sur le bord du chemin alors que les clans d'Argankakka sont sur le sentier de la guerre ?

Viens dans la famille où chacun est unique.

Nous rejoindre, c'est se respecter.

Dans le Vent, dans le sang, unis à jamais !
"Chiiinnnng !" "Chhhiinnnnnng !"
Arachne cesse brusquement l'aiguisage de ses lames en sentant votre présence et lève la tête pour vous regarder intensément de ses yeux jaunes quasi démoniaques :
"C'est par ici" vous dit-elle en montrant le portail de téléportation : http://umoya-ithemba.xooit.com
*Attablé dans l'auberge portuaire de Baie-du-butin, le guerrier préparait les derniers documents avant de prendre le bateau spécialement affrété pour Argankakka, la terre des lions par-delà la Grande Mer du sud.*

- Je suis curieux de voir l'évolution des clans, nous allons avoir besoin de chaque âme droite et surtout de la mobilisation complète de chaque enfant du Vent

*Dit-il le sourire empli d'une motivation débordante*

A l'aube de nouveaux défis et d'insondables périls, le Vent d'espoir recherche des combattants valeureux qui partagent ses valeurs.

Chaque Umoyen devra former, encadrer et mener les troupes des différents clans en fonction de ses propres talents et connaissances.

*Chakazulu se remémora la création de la famille onze années auparavant, la longévité et le chemin parcouru*

Venez nouvelles brises, l'appel de la guerre est lancé !

(Famille RP-PVE, ouverte au PVP, construite sur le lien puissant entre membres et la volonté d'évoluer ensemble. http://umoya-ithemba.xooit.com)

Contactez : Chakazulu, Cassiopeia, Tahal, Malshor, Algronk, Fundin, Adraxus, Tanablink...ou tout umoyen présent
Baie-du-butin. Une nuit d’orage. L’atmosphère était particulièrement électrique dans la salle emplie de fumée de la miteuse Taverne du Loup de Mer qui accueillait, comme tous les soirs, la lie d’Azeroth. Les clients avinés se jaugeaient, l’œil mauvais et les dagues dissimulées, guettant le moindre prétexte pour ouvrir les hostilités. L’énorme et vieux ventilateur essayait de brasser l’air lourd d’odeurs. On aurait pu palper la peur dans une aussi épaisse moiteur.

Soudain, une très jeune gnomette aux couettes d’un improbable rose criard entre dans le taudis et trottine nonchalamment vers le comptoir. Se hissant péniblement sur un tabouret crasseux, elle s’installe confortablement et commande une grenadine dans un verre propre. Sans se soucier du regard noir que lui lance le tavernier gobelin, elle commence alors à faire la conversation à son plus proche voisin, un homme puissant à la peau sombre, qui n’avait pourtant rien demandé à personne.


Chalut ! Vous z’êtes d’une belle taille ! Ze m’appelle Jojote. Ch’est un zouette coin par ichi !

La gnomette peste, enfile ses petits doigts boudinés dans sa bouche et en retire un horrible objet métallique grésillant qu’elle repose sur le comptoir sale.

Ouf ! Cela va mieux ainsi ! Faudra encore que j’fasse des p’tits réglages, hi hi ! Je vous présente le Zozote 2000, un techno-appareil dentaire de toute dernière génération que j’ai conçu moi-même ! C’est la vérité vraie, j’vous l’jure ! C’est d’ailleurs pour ça qu’on me nomme désormais Zozote. Le Z2K, comme on le désigne dans la notice, est la version 2.0 de mon invention, des clients ayant rouspété comme quoi le premier prototype picotait trop les gencives ! Peuh ! Même pas vrai ! Rien que des biaestries, tout ça ! Pour un prix tout à fait dérisoire et un paiement en trois fois avec frais, le Z2K confère à ses utilisateurs éclairés le subtil chuintement caractéristique des classes aisées qui suscitera l’envie et l’admiration de tous vos proches ; autant dire que j’fais un carton avec à Lune d’Argent !

Enfin, j’sais pas pourquoi j’vous raconte tout ça. Excusez-moi, j’suis toute chamboulée en c’moment. Voyez-vous, vous m’croirez ou non, il m’est arrivée une histoire tout à fait EX-TRA-OR-DI-NAIRE !

Laissez-moi vous la narrer.


La gnomette retient alors par le bras le Guerrier d’ébène qui, épouvanté par la logorrhée du Fléau à couettes roses, avait sagement amorcé une tentative de retrait tactique.

Rassurez-vous, Monsieur le Jaeyant, y a pas de vieux dans mon histoire. Et pis, surtout, j’étais pas en train d’me curer le nez.

Je déambulais donc à Gadgetzan où j’essayais en vain de placer mon produit vedette. A un moment, j’me retrouve projetée dans le désert à la suite d’une altercation avec un forcené, un ancien revendeur du Z1K, manifestement adepte du coup de pied rotatif dans le fondement. Bref, j’étais là, le nez dans le sable, souffrant atrocement à un endroit que je ne puis nommer sans abuser d’une métaphore douteuse, et méditant sur les relations complexes entre l’ensoleillement et le degré d’agressivité des individus quand, SOUDAIN, …


Zozote fait alors une pause théâtrale afin de siroter la boisson suspecte servie par le tavernier dans un verre rendu presque opaque par la crasse accumulée, avant de poursuivre son fantastique récit au suspense insoutenable :

Quand, SOUDAIN, j’disais donc, j’ai entendu une voix.

Comme j’vous l’dis ! Bondlae !

Mais pas comme celle habituelle qui m’ordonne chaque nuit, alors que j’tremble sous ma couette, de passer la Comté-de-l’Or à l’irradiateur 3000.

Non, une autre, plus légère, presque aérienne. J’lève les yeux, et, mazette, que vois-je ? Hein, j’vous l’demande ! Une sorte de phénomène météorologique venteux conflictuel étroitement localisé, d’amplitude modérée et de fréquence rarissime.

En clair, une p‘tite tornade.

Qu’avait presque figure humaine.

Et qui m’causait.

Miyards !

Alors là, j’me dis : « Ma Zozote, fais pas ta fofolle, vaut mieux écouter le bidule déblatérer car avec tes p’tites jambes, t’iras pas bien loin si jamais l’affaire devait tourner au vinaigre ! Surtout que t’as toujours pas réparé tes bottes fusées depuis leur énième combustion spontanée… »

« Imbasa », qu’il m’dit qu’il s’appelle ; comme quoi il serait l’Esprit du Vent primordial ou un truc du genre. Et pis il rajoute aussi sec : « Le Vent d’espoir est ta destinée. Le Sable s’efface plus difficilement que le Sang. Les Ugwadunis et Argankakka t’attendent ». Bon, là, je pouffe, évidemment, puis j’me retourne pour voir s’il ne parlait pas à quelqu’un d’autre et j’lui fais : « Z’êtes bien sûr que c’est moi l’Elue ? » ; il me répond : « Certain », alors, moi, j’dis : « Ah ». Mais, j’sentais bien au fond que plus j’causais avec lui plus ses certitudes semblaient s’effriter. A la fin, il avait l’air d’un … Dubitatif. Ouais, c’est ça, d’un gros Dubitatif ! D’ailleurs, il est parti comme il était venu, paf, d’un seul coup, un peu agacé. J’ai pas tout retenu de ce qu’il a jacté, à part qu’il fallait que j’dégote fissa un gus mystérieux, Monsieur Isulo j’crois bien, et qu’il créchait tout au sud du Cap Strangleronce. Soi-disant qu’il aurait AB-SO-LU-MENT besoin de moi pour prendre immédiatement le commandement général des Sasawis, actuellement aux prises avec une vilaine bande de goupils rouges, de mambas noirs et de Fantômes du Désert.

Ou bien j’ai mal compris.

Alors là, j’me dis : « Ma Zozote, c’est la chance de ta vie ! Toi qui voulais de l’aventure avec une probabilité de décès prématuré de seulement 98,27%, te voilà servie ! En route pour la Terre du Panthera Leo ! »

Bon, comme j’savais pas du tout où qu’c’était Argankamachin, j’demande à la première personne que j’croise à Baie-du-butin. Un gentleman fort sympathique avec un drôle de chapeau qui m’a très aimablement renseignée : « C’est pas bien compliqué, ma p’tite dame, vous prenez la Rue des Cruches et vous bifurquez à l’Impasse des Idiotes, vous verrez, vous ne pourrez pas la manquer ! ». Comme quoi les gens se font souvent des fausses idées sur les types se promenant avec un oiseau psittaciforme sur l’épaule. J’le remercie grandement, lui offrant même une pièce d’or pour sa gentillesse, et j’poursuis mon chemin. Malheureusement, en dépit de ces précieuses indications, j’me suis rapidement perdue dans c’patelin.

Alors là, j’me dis : « Ma Zozote, sois pas si empotée, fais donc un peu preuve d’initiative et rentre dans cette somptueuse Auberge à l’allure pittoresque. Un indigène serviable sera très certainement ravi de pouvoir te porter secours ! »

Et me voilà devant vous, Monsieur… Monsieur ?


Perdu dans son verre d’alcool, le colosse austral se massait lentement les tempes, comme pris d’une soudaine et violente migraine.
Ennemis, craignez, craignez, la fille du vent salé !

Umoya porte l'espoir, Umoya porte le Vent... et n'en craint aucun.

Venez aux côtés de Dame Portvaillant, venez soutenir l'ouragan de reconquête et de fierté de l'Alliance, venez soutenir les clans d'Argankakka et trouver votre place dans le combat.

Venez à nos côtés, écrire la chanson du Vent !
*Une bourrasque de Vent, aussi violente que brève, s'éleva dans la région de Kul Tiras en plusieurs endroits. Son action fit virevolter de nombreuses affiches, retombant un peu partout comme des feuilles mortes lors d'un ballet d'automne.*

Sur un parchemin marron frappé d'un arbre d'or, on pouvait y lire succinctement :

Umoya Ithemba, un nom venu de loin, un destin d'ici.

Venez comme vous êtes !
Bonjour, future nouvelle brise !

La famille du Vent s'est solidement renforcée grâce aux puissants alizés de Kul Tiras.

Toutefois, nous sommes toujours à la recherche de belles découvertes et personnes.

Chez nous, la personnalité, la motivation et l'Esprit, ont toujours primé sur toute autre considération...et cela restera comme ça.

Néanmoins, si vous possédez un talent listé ci-dessous, vous aurez droit à un accueil spécial en ce moment, profitez-en :

- Démoniste : si si, l'ombre et le Vent peuvent tout à fait cohabiter pleinement
- Prêtre de l'ombre : le Vent entend tous types de prières
- Mage : pour faire chanter la magie du Vent
- Moine marche-vent : ça semble tout destiné
- Chaman élémentaire : le Vent est le roi des éléments
- Chevalier de la mort : Pour insuffler à nouveau l'espoir

Notre ambiance et notre lien sont uniques, Venez comme vous êtes !
*Le nain, assis sur une colline dans la vallée de Chantorage, non loin de la ville de Brennadam, regarde en contrebas un nuage de poussière créé par un mouvement de foule*


C'pas bon signe...c't'histoire...bien trop d'peaux vertes vagabondent dans l'coin ces derniers temps... *Le nain après avoir pris une dernière bouchée de son vivaneau grillé cuit de la veille, jette au loin les restes épineux du poisson et s’essuie la bouche avec sa barbe*
J'f'rai mieux d'retourner en ville voir si y'a pas d'guerriers volontaires qui n'ont pas la tremblotte au combat. C'pourrait êt' utile, i' sont nombreux ces puants, pour sûr...

*Le nain se relève et regarde s'éloignait le groupe d'orcs au loin*
Dans l'vent, dans leur sang *le voleur essaie de se remémorer les paroles du chef de clan*, unis cont' ses puants!!! *incertain de ses mots, le nain se gratte la tête*. 'fin bref...

(Umoya Ithemba, guilde rp. Venez comme vous êtes!!! débutants et confirmés acceptés. A bientôt en Azeroth)
*le petit elementaire d'air pandaren tourne autour d'un livre, aslinn s'en aproche*

que ce passe t'il voltali?

*la chamane ouvre le livre s'attendant a y trouver encore une mauvaise nouvelle*

ho mais c'est l'histoire d'umoya, je ces gens son vraiment devenue une famille pour nous hein voltali, oui toi forcement tu les aime bien il vénérè le vent, mais tu a raison une vraie famille n'est jamais assez grande, chaque personne devrais avoir le droit d'en faire parti indépendamment de ses origine.

*la pandarene prend une plume et commence a ecrire*

si vous vous sentez seul et que votre famille vous manque pendant que vous traverses les heures les plus sombres d'azeroth Umoya Ithemba sera a vos coté.

nos paladins eclairerons vos pas de leur lumiere.
nos guerriers dechiquerons vos enemis de leur lames
nos chasseur les transpercerons de leur fleches
nos druide vous aiderons a comunier avec la faune et la flaure de notre planette
nos chaman insuflerons le pouvoir du vent et des element dans vos coeur
nos mages vous ouvrirons des portails sur vos ames
nos demoniste plierons la legion a vos desir
nos pretre soignerons vos coeur,
nos moine vous remplirons de biere (pandarene)
nos chevalier de la mort gelerons vos enemis dans la peste
nos chasseur de demons trancherons les mains de la horde
et nos voleur veillerons sur vos economies ...

puisse le vent guider vos pas... pour l'Alliance et pour Argankakka

*la jeune pandarene pose sa plume et retourne prier au repos du lion*
Ce message juste pour rappeler certains éléments pratiques, qui je crois font notre identité, à destination des futures "nouvelles brises" potentielles et qui donneraient envie de nous rejoindre.

- Nous n'utilisons pas de système vocal gnome, même en combat. Nous tâchons de potasser les grimoires à notre disposition et je rappelle les consignes sur place. Certains disent que je suis bavard, que voulez-vous ?

- Notre canal télépathique umoyen, la "voix du Vent", se fait dans le respect de notre esprit (le canal de guilde est RP), ce qui en fait un espace dynamique essentiel au lien unique que nous entretenons, mais aussi un moyen de profonde rigolade et d'imagination.

- Nos buts sont l'immersion et l'enrichissement de l'expérience. Trop nombreux sont ceux qui oublient les notions d'émerveillement, de plaisir et de fantaisie.
Cet univers est magique et nous le respectons.

- Bien entendu nous cherchons à remporter des victoires et comme tous n'aimons pas perdre, nous désirons explorer les divers aspects et le faire avec succès. Mais nous désirons avant tout le faire d'une manière qui nous convienne et avec des personnes que nous apprécions.

- Nous sommes à la recherche de personnes originales, sincères et drôles, prêtes à s'investir pour le groupe et à porter nos valeurs.

-Tu penses être fait pour ça ? Viens comme tu es !

(http://umoya-ithemba.xooit.com)
Plus on est de fous …. Rejoignez-nous !
*Yue se joint à son tour à la réunion, et prend la parole devant l'assemblée*

Peuple d'Azeroth, et d'au-delà,

Nous avons par le passé contribué à bon nombres de batailles pour lesquelles la mobilisation dont nous avons fait preuve à payé !

Nous avons gagné quelques batailles, mais pas encore la guerre...

Vous le comprenez comme nous tous ici, ce n'est pas fini ! La brise souffle qu' Azeroth souffre de nouvelles invasions, ajouté aux fronts de la Horde qui naissent davantage sur les îles que nous sommes encore en train d'explorer.

Comme par le passé, nous avons besoin de vous ! Levez la tête, et prenez le temps d'écouter le vent, ce qui vous soufflera vous guidera à nous, pour nous permettre de progresser ensemble dans cette guerre !

N'hésitez plus !

Et... Qu'Elune vous garde.


[http://umoya-ithemba.xooit.com]
Vous voulez affronter les dangers d'Uldir et des lieux sombres avec nous ?

Vous voulez découvrir notre petit havre au sud-ouest de Boralus ?

Vous voulez vous imprégner des clans d'Argankakka, la terre des lions ?

Ou tout simplement venir vivre ce qui fait de nous une famille unique ?

Alors laissez le Vent vous porter et vos doutes s'envoler.

Venez comme vous êtes, par ici... (http://umoya-ithemba.xooit.com)

Rejoignez la discussion

Retour au forum