Le Grand Père Hiver est une Ordure, Prémices.

Discussion générale
Le vent glacé de l’hiver commença un beau jour de novembre à souffler sur Azeroth, dispersant les dernières feuilles rouges de l’automne avec les premières neiges. Poudreuse joyeuse, temps béni et froid ô combien je t’attendais. Alors que la joie se répandait dans les cœurs à l’approche du Voile d’Hiver et de la période de Noël, une entreprise maléfique elle, ourdissait ces plans.
Dans les montagnes enneigées de Drustvar, au-dessus de la forêt cramoisie ou sorcières et maléfices régnaient en maîtres trônait une usine dans le vent de tempête et les éclairs parmi les sapins exhalant des fumées maléfiques dans l’atmosphère chargée.
Et puis tranchant avec ce paysage apocalyptique résonnèrent quelques clochettes et un « Jingle bells, jingle bells » venant de l’enseigne de l’usine représentant un joyeux Grand Père Hiver avec des néons et des guirlandes.
Les Marchandises Fumebois, spécialisées dans la vente de produits de fête, et leur spécialité bien sûr c’était les fêtes du Voile d’Hiver.
Dans la salle de Conférence, une vingtaine de Gobelins en costumes d’hommes d’affaires, cigare au bec écoutaient la présentation d’un de leurs cadres.
-Alors comme vous le voyez nos ventes sont très hautes même après le Voile d’Hiver durant la Fête des Nobles, la Fête Lunaire et la Fête du Feu, et puis comme vous le voyez ici on a un petit creux de deux mois jusqu’à la Fête du Pèlerin et la Fête des Brasseurs. Mais bon ce n’est pas très grave, nous gagnons déjà largement assez d’argent le reste de l’année.
Effectivement sur le graphique les recettes étaient au plus haut quasiment toute l’année avant de faiblir pour les mois de Juillet et d’Aout.
Un silence désapprobateur passa dans la salle, le cadre Gobelin qui présentait les bénéfices de l’année était gêné.
Le PDG des Marchandises Fumebois un vilain petit Gobelin nommé Gribnik Petsec tira une bouffée de son cigare et fit un geste pédant de la main comme pour inciter le présentateur à dégager.
-Mais…Fit ce dernier pâle et les oreilles basses.
Des brutes Orques en costard noir et avec des lunettes de soleil vinrent prendre le présentateur par les épaules et ils le balancèrent par la fenêtre. Le PDG croisa les mains et s’adressa à l’assemblée de cadres toujours austère.
-Messieurs l’anecdote de ces deux horribles mois sans bénéfices est fermée, comme vous le savez notre prochaine saison commerciale qu’est le Voile d’Hiver est à nos portes, et le Voile d’Hiver représente les plus gros bénéfices de l’année. Mais les consommateurs-pigeons connaissent tout nos trucs. Publicités, activités promotionnelles, loteries, propagande à l’école pour inciter les enfants à acheter, fausses soldes. Cette année il nous faut taper un grand coup et nous renouveler si nous ne voulons pas voir le pognon ne plus couler autant à flot qu’il se doit.
Un murmure approbateur passa dans la salle. Un cadre s’exprima.
-Mais monsieur Petsec, suite aux actes de terrorisme de deux dégénérés l’année dernière qui ont assassiné tous les acteurs du Grand Père Hiver que nous avions engagés pour aller distribuer des cadeaux promotionnels dans les capitales, ne vont t’ils pas recommencer leur sale coup ?
Petsec se leva et se tint devant l’immense baie vitrée de la salle de conférence.
-Je vous rassure monsieur Flouz, pas de risque de se côté-là, le vieux Fradt a accepté de fabriquer des armes bactériologiques pour notre division armement, il ne tentera rien cette année, quant à son homme de main Frosthelm il s’est évadé certes, mais n’est pas dangereux tout seul. En revanche leur attaque a prouvé la faiblesse de la stratégie commerciale des Grands Pères Hiver dans chaque capitale. N’en mettre qu’un par Capitale de la Horde comme de l’Alliance était une mauvaise idée, nous devrions en utiliser plus, BEAUCOUP PLUS !!!
Tonna t’il.
Un autre cadre l’interrompit.
-Monsieur Petsec, pardonnez-moi de vous interrompre, mais engager un Acteur pour jouer le Grand Père Hiver ou la Grand-mère Hiver ça coûte cher, d’autant plus cher qu’a cause des évènements de l’année dernière et des acteurs tués, c’est devenu un métier à risque et en conséquence le coût a encore augmenté, alors comment engager plus d’acteurs ?
Le PDG tapa nerveusement de son cigare contre la vitre, envoyant des mégots au sol.
-Monsieur Oseil dois-je vous rappeler la politique de notre compagnie ? « Risques minimum, bénéfices maximum ». Il n’est pas question que nous dépensions ne serait-ce qu’une pièce de cuivre supplémentaire pour engager plus de Grand Pères Hiver. Non, nous allons réduire le budget pour les Acteurs du Grand Père Hiver par deux, et au lieu d’engager des acteurs qualifiés, nous allons engager des clodos, des criminels, des catins, des prisons de Baille-Fond à Tol Barad, des lupanars de Gadgetzan à Comté de l’Or, nous allons engager les pires raclures de fond de cale pour une bouchée de pain et les envoyer distribuer des prospectus.
Le plan était parfaitement stupide.
Pourtant tous les cadres applaudirent chaleureusement la merveilleuse idée de leur PDG. Gribnik Petsec se rengorgea de fierté, son cigare lâchant des ronds de fumée de joie.
-Bien, messieurs, il en sera fait ainsi. Dès ce soir vous demanderez à nos services de courrier d’envoyer des lettres d’engagement aux pires criminels et aux crétins les plus dégénérés d’Azeroth pour jouer aux Grand Père Hiver, messieurs, en avant la musique.
Et la machinerie se mit en route, implacable.
Dans un secrétariat une obscure lettre fut écrite par une secrétaire Gobeline sous payée, transmise par un stagiaire Orc idiot au service des courriers ou elle fut prise en charge par un mage humain fauché qui la téléporta à la Poste de Dalaran qui la retéléporta à la Poste du Port Baille-Fond ou de là un postier Troll à casquette jaune la prit en charge avec son courrier du jour, parcourut la ville sur son raptor jaune postal et lâchée sur un clodo bien particulier qui ronflait sous un pont à côté de la décharge du Port.
La lettre lui atterrit sur le nez, le réveillant de son sommeil de poivrot.
-Nyé ?
Il s’agissait d’un Nain à barbe bleue, en armure de Chevalier de la mort rapiécée et sale, avec une cape faite de fourrure d’animaux écrasés sur les routes.
Il lut péniblement la lettre.
-Frostan Duro Helmen, par la présente missive êtes désormais engagé en tant qu’Acteur du Grand Père Hiver contre une rémunération sonnante et trébuchante. Veuillez je vous prie vous rendre à notre succursale des Marchandises Fumebois la plus proche pour recevoir votre costume et votre hôte de cadeaux.
Frosthelm sourit de toutes ces dents cariées avec joie.
-Chouette alors ! Ça va être un bon Noël, faut que je le dise à ma femme ! Chérie !!!
Il se leva et courut vers une case de tôles branlante en plein milieu du dépotoir.
[Donc dans un mois, je sortirais une de mes traditionnelles histoires du Voile d'Hiver. Ma question est simple, voulez vous que comme pour la Sanssaint j'utilise des noms des personnalités du forum par ci par là?]
Hehe la Sanssaint est passée, tu pourras plus tuer le forum cette fois ! Tu penses tenir le choc ?
C'est pas parce que c'est pas la Sanssaint que je ne peux pas tuer quelqu'un, comme ces pauvres acteurs du Grand Père Hiver de l'année dernière.
...Tu veux jouer le rôle d'une Grand Mère Hiver Kyrenna? *sourire diabolique*
Euh j'aimerais bien mais j'ai poney ce jour-là et euh ah je crois qu'on m'appelle ailleurs, salut !
Ça fait pas mal à lire d'un coup, un peu trop même!
On peut pas laisser cette tradition derrière nous!
Moi je suis pour que, celles et ceux du forum qui ont échappé à la mort lors de la Sanssaint, rejoignent leurs petit camarades, mais pas en Silitius cette fois ^^.
Mes murlocs veulent une histoire de Noël Ouiiii!
*Rempli sa liste de gens à tuer* Hm-hm...ok...d'accord.
Oh et il y'aura des murlocs et des saucisses magiques.
*se gratte la tête*

Rejoignez la discussion

Retour au forum