Signaler le harcèlement continu dans World of Warcraft

Mise à jour: il y a 2 semaines
ID de l’article : 8159
Produits associés:

Problèmes courants

  • Je continue à être contacté après avoir utilisé /ignorer sur un joueur
  • Un joueur fait appel à ses amis pour m'ennuyer après avoir été ignoré
  • Un joueur utilise plusieurs personnages et comptes pour me harceler

Nos politiques en jeu sont conçues pour favoriser des environnements de jeu amusants, équitables et sûrs. Si vous voyez un autre joueur enfreindre ces règles avec un langage ou un sujet inapproprié, veuillez immédiatement signaler l'incident à un Maître de jeu pour enquête.

Dans les situations où la ou les personnes incriminées contournent votre capacité d'ignorer ou de limiter la communication avec elles, il s'agit d'un cas de harcèlement continu.

Si vous subissez un harcèlement continu de la part d'un autre joueur en jeu, placez son ou ses personnages sur Ignorer, ne répondez pas et soumettez une requête.Vous pouvez également le faire en jeu en ouvrant le menu principal (touche Echap. par défaut) et en cliquant sur le bouton Assistance. Il vous faudra cliquer sur Contacter l'assistance, puis sélectionner Problèmes en jeu > Signaler un joueur > Harcèlement continu, et cliquer sur Nous contacter. Remplissez les détails, notamment le nom du personnage, le royaume, la période approximative où cela s'est produit, ainsi que tout autre détail pertinent.

Bien que l'assistance ne puisse pas communiquer de détails concernant l'enquête ou son résultat final pour des raisons de confidentialité, le représentant de Blizzard responsable de votre cas va enquêter de manière approfondie sur les historiques de discussion, juger si d'autres actions sont nécessaires et quelles actions devraient être entreprises, en fonction de nos règles et de nos procédures internes. Cette action peut aller d’un simple avertissement, à un silence ou une suspension, jusqu’à la fermeture du compte, en fonction de la gravité de l’incident ainsi que de l’historique de compte du joueur.